La Génèse d'Eridu - CBS 10673

Présentation

Une tablette nommé "Génèse d'Eridu", mais aussi "Histoire du déluge", portant le numéro d'inventaire CBS 10673, fut trouvée à la fin du XIXème siècle à Nippur par une expédition américaine de l'Université de Pennsylanie.

Cette tablette daterait de 1700 avant JC environ.

Cette tablette, malheureusement brisée et donc incomplète, comporte 6 colonnes de 10 à 15 lignes restantes, soit 80 lignes exploitables, alors que la tbalette devait comporter 50 lignes par colonnes, soit un total théorique de 300 lignes... Seul 26 % du texte a donc été retrouvé...

Cette tablette racontait la création des hommes jusqu'au déluge selon le plan suivant :

  • la création des hommes (perdu) ;
  • leur condition misérable ;
  • la création de la royauté ;
  • les premières villes ; 
  • les rois qui ont régné avant le déluge (perdu) ;
  • la décision suprême du dieu Enlil pour détruire l'humanité pécheresse (perdu) ;
  • Enki avertit Ziusudra de la catastrophe qui approche ;
  • la construction de l'Arche (perdu) ; 
  • le déluge ;
  • Les sacrifices faits par Ziusudra ; 
  • L'offre de la vie éternelle à Ziusudra

Le texte traduit ci dessous est issu de la translitération et de la traduction anglaise de Krecher, Joachim et Jagersma, faites en 1996 et disponible sur l'Electronic Text Corpus of Sumerian Literature

Texte du recto de la tablette

 

Tablette de la Genèse d'Eridu

 

1ère colonne : la tablette commençait vraissemblablement par la création de l'homme et après 36 lignes perdues :

37-50 : J'empècherai la ruine de mon humanité; pour Nintur, je vais arrêter l'anéantissement de mes créatures, et je renverrai les gens sur leurs terres d'habitation. Qu'ils construisent de nombreuses villes pour que je rende leur ombre reposante. Laissons-les poser les briques de nombreux temples dans des lieux saints, qu'ils rétablissent les lieux de nos décisions en des lieux consacrés, et quand l'eau sainte qui éteint le feu sera installée, que les rites divins et les lois divines seront établies, et que la terre sera irriguée, alors j'établirai le bien-être là-bas. "

Lorsque An, Enlil, Enki et Ninhursag eurent façonnés les Têtes noires [nom que se donnait le peuple de Sumer], ils créérent des petits animaux qui se multiplièrent partout dans le monde, et créerent des animaux à quatre pattes dans les plaines, comme il devait être.

Seconde colonne : 33 lignes manquantes puis :

84-100 Je le conseillerai, je superviserai son travail pour qu'il construise son pays sur des fondations solides

Lorsque le sceptre royal fut descendu du ciel, que la haute couronne et le trône de la royauté furent descendus du ciel, que les rites divins et les lois divines furent établies et que les villes furent fondées dans les lieux saints, les noms des cinq villes furent proclamés et leurs Dieux tutélaires attribués. La première de ces villes Eridu, fut donnée à NUDIMMUD [Enki] le chef. La seconde, Bad-tibira, fut donnée à la Maitresse [Inanna]. La troisième, Larag, a été donné à Pabilsaĝ. La quatrième, Zimbir, fut donnée à Utu, le Héros. La cinquième, Šuruppag, fut donnée à Sud [Ninlil]. Et quand les noms de ces villes furent annoncées et que leurs Dieux tutélaires furent attribués, la rivière nettoya les canaux bloqués par l'argile apportée par le vent, le nettoyage des petits canaux permis une récolte abondante.

Troisième colonne : 37 lignes manquantes dans lesquelles les rois antédiluviens devaient être mentionnés, puis préciser pourquoi le Dieu suprême Enlil avait décidé de détruire la race huimaine [en raison du bruit que faisait les hommes sur Terre, bruit qui l'incommodait] et comment il avait réussi à persuader les autres Dieux de détruire l'humanité. Quand le texte reprend, on s'aperçoit que certains Dieux sont mécontents de cette décision.

135-150 Du siège dans les cieux ...... [les Dieux virent l']Inondation......[et la destruction de l']Humanité. Alors, Nintur pleura sur ses créatures et la Sainte Inanna fut pleine de douleur pour son peuple; Enki tint conseil avec son propre cœur. An, Enlil, Enki et Ninhursag..... Alors tous les dieux du ciel et de la terre prononcèrent les noms d'An et d'Enlil.

En ces jours, Ziusudra, le roi, le prêtre de .......[Šuruppag] façonna, comme un devin, une statue du Dieu du vertige. Il resta à côté dans la crainte, humble et respectueux ....... Comme il se tenait là régulièrement, jour après jour  ....... 

 

Texte du verso de la tablette

Verso de la Tablette

 

Quatrième colonne :

151-162. Quelque chose qui n'était pas un rêve apparu, la conversation [que les Dieux eurent sur les hommes lui apparut]......, ......[Et Ziusudra vit les Dieux] prêter serment en invoquant le ciel et la terre. Dans le Ki-ur [temple d'Enlil à Nippur] les Dieux..... mur. Ziusudra, debout à son côté, entendit [Enki]: "Tiens toi près du mur à ma gauche, Près du mur, je vais te parler ; prend garde à mes mots, fais attention à mes instructions. Par notre décision, un déluge va balayer toutes les villes et tout le pays. Il a été décidé que la semence de l'humanité doit être détruite. Aucune décision, aucun ordre de l'assemblée des Dieux ne peut être révoqué. Aucun contrordre n'a été donné par An et Enlil. Leur royauté, leur mandat va se terminer; leurs cœurs sont fatigués... Maintenant.... Je dois te dire ....... ".

Il manque 38 lignes qui devaient décrire les ordred d'Enki à Ziusudra pour la construction de l'arche et de son chargement avec un couple de tous les animaux.

Cinquième colonne : 

201-217. Tous les vents mauvais et les tempêtes surgirent ensemble, et l'inondation balaya toutes les villes et le pays. Alors que le déluge déferla sur la terre, les vagues et les tempêtes de vent secouérent l'énorme bateau pendant sept jours et sept nuits.

Utu le dieu du soleil apparu alors, illuminant le ciel et la terre. Ziusudra perça une ouverture dans l'immense bateau et Utu, le héros, entra dans le grand bateau avec ses rayons. Ziusudra le roi se prosterna alors devant Utu. Le roi sacrifia un bœuf et lui offrit un mouton, des gateaux d'orge, des croissants ensemble avec ..... Il les emietta pour lui ..... un genévrier, la plante pure des montagnes, il rempli sur le feu et avec un ... serré à la poitrine, il .....

Il manque 33 lignes qui devaient décrire la colère d'Enlil à retrouver des survivants, mais Enki explique alors lui-même :

Sixième colonne : 

251-261. Vous avez juré par le ciel et la terre, ....... An et Enlil ont juré par le ciel et la terre, ....... 

De plus en plus d'animaux débarquérent sur la terre. Ziusudra, le roi, se prosterna devant An et Enlil. An et Enlil traitérent avec bonté Ziusudra......, ils lui accordèrent une vie comme celle d'un dieu, ils firent descendre sur lui la vie éternelle. Et pour avoir été le sauveur des animaux et de la semence de l'humanité, ils installérent Ziusudra, le roi dans un pays étranger, dans le pays de Dilmun, là où le soleil se lève. 
262. «Vous ......."

Il manque ici, pour clore le poème, 38 lignes qui devaient expliciter ce qu'il advint de Ziusudra.

 

Dans la mythologie Akkadienne, Ziusudra sera renommé Atrahasis, et dans la mythologie Babylonienne, il deviendra Uta-Napishtim.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site